WOODSTOCK – le 3 novembre 2020 – Dix-sept adolescents et jeunes adultes, provenant d’un bout à l’autre de la province, sont sortis de la première fin de semaine du programme « Faut que ça grouille ! » (FQCG) pompés d’énergie et super-motivés à vouloir atteindre leur plein potentiel et à redonner à leur communauté. Des présentations par les conférenciers motivateurs extraordinaires Brian Gallant et Tyler Hayden ont bien aidé à leur donner ce merveilleux élan.

Les organisateurs Imelda Arsenault et Gilles Arsenault sont très satisfaits de voir que la deuxième édition du programme d’engagement communautaire est bien lancée. RDÉE Île-du-Prince-Édouard a mis sur pied ce programme l’an dernier pour encourager la nouvelle génération – incluant des jeunes d’âge secondaire, des étudiants postsecondaires et des jeunes en début de carrière – de s’impliquer davantage en tant que bénévoles communautaires et donc de devenir la relève pour les gens plus âgés qui font maintenant ce travail. La première édition a connu un grand succès donc on a décidé de l’essayer une seconde fois.

Une vingtaine de jeunes sont inscrits à cette deuxième édition du programme, qui s’étendra jusqu’à la fin du printemps 2021. Les jeunes auront l’occasion de participer à plusieurs ateliers de fin de semaine, un peu partout dans la province, pour développer leurs habiletés de leadership; ils devront ensuite mener un projet communautaire de leur choix, soit individuellement ou en groupe.

PREMIÈRE FIN DE SEMAINE
La première fin de semaine, tenue au Mill River Resort à Woodstock, a débuté le soir du vendredi 23 octobre, évidemment dans un atmosphère de distanciation sociale. On a tout de même pu jouer un jeu brise-glace pour apprendre à connaître les autres participants. Après souper, les animateurs ont expliqué aux jeunes le programme, ses composantes et les attentes.

La portion motivationnelle de la fin de semaine a été lancée le matin du samedi 24 octobre lors de la conférence de Brian Gallant, ancien premier ministre du Nouveau-Brunswick qui est maintenant directeur général du Centre canadien pour la mission de l’entreprise. Adressant le thème « Leadership positif : Poursuivre notre ‘raison d’être’ », M. Gallant a encouragé les jeunes de se fixer des objectifs selon leurs valeurs, leur personnalité et l’impact qu’ils veulent exercer sur le monde et leur communauté. Il leur a raconté comment, dès un très jeune âge, il s’était fixé l’objectif de devenir premier ministre de sa province. Il a alors expliqué comment il s’est pris pour atteindre ce but, et ce à l’âge de seulement 32 ans, après avoir travaillé à combattre les inégalités des chances parmi les familles du Nouveau-Brunswick.

M. Gallant a surtout misé sur le concept d’IKIGAI, qui comprend toutes les composantes nécessaires à une vie et une carrière équilibrée. Les participants se sont bien accrochés à cette notion. Ils ont ensuite pu rencontrer le conférencier en petits groupes pour discuter d’affaires plus spécifiques à leurs propres vies et objectifs.

TYLER HAYDEN
Dès ses premières paroles, le conférencier motivateur énergique, Tyler Hayden, de la Nouvelle-Écosse a prouvé pourquoi il est tant populaire dans le domaine du renforcement de l’esprit d’équipe. Il s’est concentré sur la présentation d’activités participatives pour encourager les jeunes de mieux travailler ensemble. Il leur a fait comprendre l’importance de la concentration et du focus dans la réussite personnelle et professionnelle. Pour atteindre ses objectifs, il faut procéder un pas à la fois et s’assurer de bien miser la direction de ses efforts. « L’énergie circule là où se porte l’attention, » a-t-il signalé.

Le programme « Faut que ça grouille! » est financé par Service Jeunesse Canada.


Photo de couverture : Le conférencier Tyler Hayden, au centre, a bien inspiré des jeunes adultes comme Marie Dubé et Patrick Bernard avec ses exercices motivants lors de la récente première fin de semaine du programme « Faut que ça grouille! »

Photo de contenu : Le conférencier Brian Gallant, à la gauche, jase avec les jeunes Frédéric Morency et Katrina Rayner, à l’extérieur lors de la première fin de semaine « Faut que ça grouille! » à Woodstock.

Source et Photos :
Raymond J. Arsenault
Agent de communication,
RDÉE Île-du-Prince-Édouard inc.
Coordonnateur d’activités, CCAFLIPE
48, ch. Mill, CP 7