SUMMERSIDE – le 9 décembre 2019 – Quatorze candidats seront en compétition pour les six prix d’excellence entrepreneuriale de la Chambre de commerce acadienne et francophone de l’Î.-P.-É. (CCAFLIPE) lors du Gala des entrepreneurs 2020 le 14 mars prochain au Centre Belle-Alliance à Summerside.

Pierre Gallant, porte-parole de la CCAFLIPE, a dévoilé leurs noms lors de la P’tite fête des Fêtes le vendredi 6 décembre, dans la salle même où se déroulera la Gala. Mais avant de faire l’annonce, il a indiqué aux 60 personnes présentes qu’on a rencontré quelques difficultés avec le récent concours de prix.

« Le défi cette année n’était pas la quantité de candidatures car nous en avons reçu 21 Le problème était que les candidatures n’étaient pas bien distribuées parmi les catégories, » a-t-il signalé. « Pour une des catégories, nous n’avons qu’un seul candidat; dans une autre catégorie, nous en avons huit! Et malheureusement, nous pouvons seulement garder un maximum de trois finalistes par catégorie, ce qui veut dire que certains candidats bien méritants ont tout de même dû être éliminés. »

M. Gallant a également indiqué que la qualité des dossiers soumis était excellente et que dans plusieurs circonstances, les pointages étaient extrêmement serrés.

LES FINALISTES
Il a annoncé que Marcel et Gérard Arsenault de Deva Forestry/The Branch Manager d’Abram-Village et Summerside puis Patrick Villeneuve de Mermaid Marine Products à Charlottetown se feront compétition pour le prix le plus prestigieux du Gala, soit le nouveau prix du Temple de la renommée entrepreneuriale acadienne et francophone. En plus de remporter le trophée, le ou les gagnants seront intronisés en permanence dans le nouveau Temple, qui sera érigé sur un mur du Centre d’action rural de Wellington (avec les 17 gagnants de l’ancien prix de l’Entrepreneur distingué de la Chambre). Le nouveau prix, du style « lifetime achievement », reconnait la contribution économique d’un entrepreneur sur toute sa carrière.

Le prix qui a attiré le plus de candidatures (huit) cette année est celui de l’Entreprise d’excellence, qui reconnait une entreprise qui se démarque par son innovation, la qualité de ses services, sa création d’emplois, son écologisation et son impact sur la communauté. La Coopérative de Wellington, La Légion royale canadienne de Wellington et encore Mermaid Marine Products de Charlottetown se retrouvent sur la liste des finalistes de ce prix.

Pour sa part, le prix de l’Entrepreneur immigrant distingué reconnait un entrepreneur pour ses accomplissements de marque et son esprit d’affaires. Rafael Octavio Aguirre Jimenez, propriétaire et gérant de EastCode Ecommerce Solutions et TopFeed de Charlottetown, est le seul candidat de la catégorie.

EMPLOYÉ DISTINGUÉ
Une autre catégorie très populaire du concours fut celle du Prix de l’Employé distingué, qui reconnait un(e) employé(e) d’une entreprise, d’une coopérative ou d’un organisme, qui s’est démarqué(e) par la qualité de son service à la clientèle ou encore par ses accomplissements ou son leadership dans le monde des affaires. Les finalistes sont :

– David Perry, gérant d’épiceries de la Coopérative de Wellington;
– Gisèle Gallant,  agente des services financiers de la Caisse populaire Évangéline-Central à Wellington;
– Louis Richard, gérant du département d’automobiles chez Canadian Tire à Summerside.

Pour ce qui est de la liste des finalistes du prix de l’Entreprise d’économie sociale (qui reconnait une entreprise, une coopérative ou un organisme qui détient une vocation économique et qui s’est démarqué par ses accomplissements et ses réussites, incluant son impact sur sa communauté), on y retrouve encore la Coopérative de Wellington et la Légion royale canadienne de Wellington en plus de l’Association des centres de la petite enfance acadienne et francophone de l’Î.-P.-É.

Maria Arsenault, fille d’Albert Arsenault et Julie Savoie de Mont-Carmel, et Samantha Lawther, jeune femme de la région de Charlottetown, sont en compétition pour le prix du Jeune entreprenant 2020. Les finalistes devaient être âgés de 25 ans ou moins et avoir démontré leur implication et leur initiative entrepreneuriale et/ou communautaire de façon marquante, surtout au cours de la dernière année.

Le porte-parole a signalé que la CCAFLPE se réserve le droit de faire des présentations spéciales, pendant son Gala annuel, à des personnes, à des organisations ou à des évènements qui ont beaucoup contribué à l’économie mais qui n’entraient pas nécessairement dans les catégories de prix du concours. « Vous pouvez vous attendre à une présentation spéciale de ce genre lors du Gala en mars prochain, » a-t-il souligné.

M. Gallant alors souhaité bonne chance à tous les finalistes et a invité tout le monde de participer au gala, « la plus grande et la plus belle soirée de l’année de notre Chambre, pour nous aider à encourager, remercier et honorer les entrepreneurs qui contribuent tant à notre économie provinciale. »


Sur la Photo :
Pierre Gallant (au centre), porte-parole de la Chambre de commerce acadienne et francophone de l’ÎPÉ (CCAFLIPE), vient de dévoiler la liste des finalistes de son Concours de prix d’excellence entrepreneuriale. On l’aperçoit au lancement le 6 décembre en compagnie de six des finalistes : de la gauche, Lisa Arsenault (représentant la Coopérative de Wellington), David Perry, Patrick Villeneuve de Mermaid Marine Products, Louis Richard, Mike Gallant (représentant la Légion royale canadienne de Wellington) et Kathleen Couture (représentante de l’Association des centres de la petite enfance acadienne et francophone de l’ÎPÉ.

Source, renseignements et photo :
Raymond J. Arsenault
Coordonnateur d’activités
Chambre de commerce acadienne et francophone de l’ÎPÉ
902-854-3439, poste 231
raymond@rdeeipe.org