Un appel public pour des contrats de travail
ABRAM-VILLAGE – le 7 juillet 2021 – Même avant de lancer l’édition 2021 de la Coopérative service jeunesse « Les Bons travaillants » le 5 juillet, ses huit membres ouvriers/ouvrières avaient déjà commencé à recevoir des offres de contrats. Différents organismes leur ont demandé, par exemple, de fabriquer des petites « bibliothèques de rue », de repeindre un passage piéton aux couleurs de l’arc-en-ciel, de nettoyer un entrepôt, de préparer un terrain de jeu et de faire des travaux de bricolage.

Ces jeunes travailleurs bilingues, tous âgés de 12 à 14 ans, sont prêts à se rouler les manches pour se mettre au travail un peu partout dans la région Évangéline. Ils lancent donc l’appel aux entreprises, aux organismes, aux coopératives et aux individus, offrant de faire pour eux une variété de travaux comme tondre des gazons, nettoyer des voitures et des garages, faire du peinturage, faire du jardinage, faire un peu de charpenterie, etc. Et tout cela à un prix bien abordable.

Encore cette année, en raison des restrictions de santé reliées à la pandémie, les membres de la coopérative ne pourront pas faire de travaux à l’intérieur des résidences ou bâtiments, comme ils le faisaient par le passé.

Lors de la cérémonie d’ouverture officielle, tenue dans leur lieu de rencontre – l’atelier de menuiserie et charpenterie de l’École Évangéline à Abram-Village, les membres ont indiqué qu’ils avaient récemment suivi des formations sur le mouvement coopératif et sur la gestion d’une coopérative ouvrière. Ce sont les employés de RDÉE Île-du-Prince-Édouard, l’organisme hôte de la coopérative, qui leur ont livré les formations. L’agent de développement jeunesse, Stéphane Blanchard, a souligné que la coop est surtout un projet d’apprentissage qui donne tout de même l’occasion aux membres de gagner un peu d’argent de poche.

Les jeunes se sont alors élu un exécutif composé de la présidente Danika Richard, du vice-président Jaxon Short, du secrétaire Logan Arsenault et de la trésorière Mia MacInnes. Ils ont aussi formé des comités pour s’occuper des diverses tâches administrative de leur coop : Finances (Mia MacInnes et Robert Ondoua), Marketing (Jaxon Short, Logan Arsenault et Lily Gagnon) et Ressources humaines (Danika Richard, Muireann McGuire et Katherine Arsenault).

Ceux qui voudraient offrir un petit contrat de travail à la coopérative sont priés d’envoyer un courriel aux coordonnatrices Stephanie Arsenault (stephanie@rdeeipe.org) ou Felicity Montgomery (felicity@rdeeipe.org) pour obtenir un estimé. Lorsque les coordonnatrices et les clients se seront entendus sur un prix pour la tâche en question, les jeunes feront le travail demandé aux dates conclues. Une des coordonnatrices visitera ensuite les lieux pour assurer que le travail est fait à la satisfaction du client avant que la Coop lui envoie sa facture.

La coopérative acceptera des contrats de quelques heures, quelques jours ou même quelques semaines d’ici la fin août. La masse des sommes collectées iront vers les salaires des jeunes. Une petite portion sera retenue par la coopérative pour défrayer ses dépenses. À la fin de l’été, les membres décideront eux-mêmes comment dépenser toute balance qu’il pourrait rester dans leur compte ; ils et elles pourraient se donner une ristourne, se payer une petite traite ou laisser l’argent dans le compte pour la coop de 2022.

On peut visionner une courte vidéo du lancement à https://youtu.be/GyGpTYxMI0E.


BAS DE PHOTO : Au lancement officiel de la saison de travail d’été 2021 de la Coopérative service jeunesse « Les Bons travaillants », on aperçoit la présidente Danika Richard, avec un casque protecteur jaune et une égoïne, coupe une petit morceau de bois tenu par les coordonnatrices Felicity Montgomery, à la gauche, et Stephanie Arsenault. Dans la rangée arrière, on voit, de la gauche, le vice-président Jaxon Short, Robert Ondoua, le secrétaire Logan Arsenault, la trésorière Mia MacInnes, Muireann McGuire, Stéphane Blanchard, agent jeunesse du RDÉE, Lily Gagnon, Amy Richard, adjointe administrative aux finances du RDÉE, et Lindsay Gallant, coordonnatrice adjointe. (Absente de la photo : l’ouvrière Katherine Arsenault.)

Source et Photo :
RAYMOND J. ARSENAULT
Agent de communication,
RDÉE Île-du-Prince-Édouard inc.
Coordonnateur d’activités, CCAFLIPE