ABRAM-VILLAGE – le 11 février 2021 – Les quatre finalistes du Concours Ignition francophone 2021 devront très bien se préparer et connaître à fond leur projet entrepreneurial puisqu’ils auront la tâche ardue de convaincre trois juges – toutes des personnes d’affaires de vaste expérience – d’investir la somme de 25 000 $ dans leur projet.

Ce jury est composé de gens d’affaires qui peuvent considérer les diverses perspectives des projets proposés, autant d’un point de vue financier, gestion et nécessité du produit ou service, que des marchés visés et du développement social et communautaire de l’idée.

Donc lorsque les finalistes Samantha Arsenault et Natalie Gallant de Ligne à hardes, Paul D. Gallant des Productions Cuisine à Mémé, Jacinthe Lemire de Shop PEI Marketplace puis Donald Richard et Jake Charron des Productions SpaceCamp se présenteront à la finale du concours, le mercredi 3 mars à 19 h au Village musical acadien à Abram-Village, ils devront adresser autant de dimensions que possible dans les sept minutes qui leur sont permises pour présenter leur projet.

Les juges – l’entrepreneur et gestionnaire Claudette Thériault, le banquier sénior Martin Marcoux et l’entrepreneur de longue date Jeannette Arsenault – auront ensuite 10 minutes pour poser des questions approfondies à chacun des concurrents. Ces juristes devront ensuite délibérer pour décider qui recevra l’investissement financier, qui provient de l’Ignition Start-Up Fund d’Innovation ÎPÉ, ainsi que divers autres prix.

« Nous sommes choyés d’avoir pu recruter ces trois magnifiques juristes de l’Île qui ont tous beaucoup d’expérience et de talents variés, » signale Julie Gallant, qui coordonne le concours pour RDÉE Île-du-Prince-Édouard. « Provenant tous et toutes de notre milieu, ils connaissent tous notre concours et comprennent bien comment il fonctionne. »

Elle prévoit déjà qu’au cours des délibérations, il y aura des discussions intenses et peut-être même réchauffées puisque les quatre projets qu’ils auront à évaluer sont tous bien impressionnants et tous aussi méritants.

Le public est invité à participer gratuitement à la finale du concours, mais il faut obligatoirement s’inscrire au plus tard le 26 février en communiquant avec Josée Ouellette au 902-854-3439, poste 228, ou à josee@rdeeipe.org.

Voici de brèves biographies de nos juges :
Claudette Thériault détient un baccalauréat et une maîtrise en administration des affaires (Université Laval et Université de Moncton, respectivement). Il y a quelques années, elle a mis sur pied l’entreprise CM Thériault Consultants, après s’être retirée d’une carrière de 32 ans dans la fonction publique fédérale et provinciale. Elle a notamment travaillé avec le ministère des Anciens combattants, l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, la Division des Affaires francophones de l’ÎPÉ et Développement des ressources humaines Canada. Au fil des années, elle a siégé à de nombreux conseils d’administration et comités de tous genres ; plus récemment, elle fut présidente dévouée du Comité organisateur du Congrès mondial acadien 2019.

Détenteur d’un baccalauréat en administration des affaires de l’Université Sainte-Anne, Martin Marcoux est premier directeur des comptes, Services financiers commerciaux, à la Banque Royale du Canada à Charlottetown. Il compte 27 années d’expérience en services financiers en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick et à l’Île. M. Marcoux a été élu président national de RDÉE Canada l’automne dernier, est ancien président de RDÉE Île-du-Prince-Édouard et est ancien porte-parole de la Chambre de commerce acadienne et francophone de l’ÎPÉ. Il a aussi fait du bénévolat, entre autres, pour l’Association canadienne pour la santé mentale et le festival Les Francofolies de Charlottetown. Il fut aussi président du Championnat atlantique de ringuette en 2006.

Jeannette Arsenault a cofondé Cavendish Figurines (éventuellement Shop & Play) à Summerside en 1989. La boutique est déménagée à Borden-Carleton où elle est devenue la plus grande boutique de souvenirs de son genre de la région Atlantique. L’entreprise a été vendue, mais Jeannette continue de la gérer. Mme Arsenault, nommée en 2003 une des « 100 femmes les plus puissantes au Canada » par la Women’s Executive Network, a fait énormément de bénévolat soit comme mentor ou pour des organismes touristiques et des regroupements d’entrepreneurs, comme RDÉE ÎPÉ, la CCAFLIPE et la Chambre de commerce du Grand Summerside. Parmi ses nombreux prix : la Médaille du jubilé de diamant de la reine et l’Ordre de l’Î.-P.-É.


Photo : Les trois juges du Concours Ignition francophone 2021 seront Claudette Thériault, Martin Marcoux et Jeannette Arsenault.

Source et Photo :
Raymond J. Arsenault
Agent de communication,
RDÉE Île-du-Prince-Édouard inc.
Coordonnateur d’activités, CCAFLIPE