MONTRÉAL – le 13 août 2020 – La prochaine mission de vente à Montréal de RDÉE Île-du-Prince-Édouard aura finalement lieu cet automne, mais on y participera virtuellement plutôt que physiquement. Et puisque cette mission en ligne sera considérablement moins dispendieuse, on pourra y inclure un plus grand nombre d’entrepreneurs francophones de l’Île.

Le coordonnateur Robert Maddix signale que cette mission devait avoir lieu le printemps passé, mais qu’on a dû la repousser en raison de la pandémie mondiale. Et puisqu’il y a encore beaucoup d’incertitude concernant les voyages interprovinciaux pour cette automne, on a décidé de procéder pour une première fois par voie virtuelle. La mission 2020 aura donc lieu pendant et aux alentours de la semaine du 19 au 23 octobre.

Pour un frais d’inscription de 200 $, chacun des entrepreneurs participants recevra une belle formation sur la vente directe (le « sales pitch ») lors de réunions virtuelles. Après avoir rencontré chacun de ces vendeurs insulaires pour connaître à fond leurs produits, la firme québécoise Clients leur fixera des rendez-vous individuels en ligne avec un minimum de 10 acheteurs potentiels.

« Ordinairement, notre financement nous permet d’amener huit producteurs ou manufacturiers de l’Île à Montréal pour environ une semaine, » note M. Maddix. « Cet automne, en raison du nouveau format et des dépenses réduites, nous pourrons accommoder une douzaine de participants. Au dernier compte, nous avions sept confirmations; nous sommes donc à la recherche de cinq autres entreprises qui seraient prêts à explorer le marché montréalais. »

Les bailleurs de fonds sont également prêts à payer des logiciels (comme Zoom) ou autres outils d’ordinateurs pour assurer que les entrepreneurs puissent participer de façon efficace et professionnelles aux rencontres virtuelles.

Il n’y a vraiment aucune restriction sur le genre de produit ou service qui peut être offert à vendre. Cependant, les participants doivent obligatoirement avoir une capacité de communiquer en français puisque la majorité des acheteurs montréalais avec qui on fera affaire sont francophones. Les rencontres pourront simplement être des discussions de partage d’information sur les besoins de l’acheteur et la capacité du vendeur de satisfaire à ces besoins. Mais on s’attend que les rencontres soient surtout des négociations de contrats de vente.

« Généralement, nos participants reviennent de nos missions avec des ventes considérables donc ça vaut vraiment le temps et l’effort d’y participer, surtout cette fois-ci puisque la temps qu’investiront les entrepreneurs est considérablement réduit, » ajoute M. Maddix.

Les entrepreneurs intéressés doivent s’inscrire au plus tard le 31 août. Pour s’informer davantage au sujet de la mission ou encore pour s’y inscrire, il faut rejoindre M. Maddix à robert@rdeeipe.org.

Ces missions sont organisées en partenariat avec Innovation ÎPÉ et l’Agence de promotion économique du Canada atlantique.


Photo : On voit Ghislaine Cormier de l’entreprise Kaneshii Vinyl Press, ancienne participante à nos missions de vente, alors qu’elle participait à une formation préparatoire avec Francis Nappert de la firme de consultants Clientis.

Source et Photo :
Raymond J. Arsenault
Agent de communication,
RDÉE Île-du-Prince-Édouard inc.
Coordonnateur d’activités, CCAFLIPE