Un Temple de la renommée mais pas de Gala dans la dernière année

SUMMERSIDE – le 17 septembre 2020 – La Chambre de commerce acadienne et francophone de l’ÎPÉ (CCAFLIPE) a connu une autre excellente année, remplie d’activités intéressantes et de partenariats solides en 2019-2020. Elle a célébré la 10e anniversaire de sa remise sur pied et a même trouvé une nouvelle façon d’honorer des piliers de l’entrepreneuriat acadien et francophone. Mais la pandémie COVID-19 est venue lui enlever son évènement couronne de l’année – le Gala des entrepreneurs – à la toute dernière minute.

Le porte-parole de la Chambre, Pierre Gallant, a signalé lors de l’assemblée générale annuelle conjointe de la CCAFLIPE et de RDÉE Île-du-Prince-Édouard, le 16 septembre, qu’on repoussera donc le Gala 2020 à mars prochain.

Heureusement, juste avant l’imposition des restrictions pandémiques, la Chambre a pu honorer des entrepreneurs par l’installation de son nouveau Temple de la renommée entrepreneuriale acadienne et francophone « pour reconnaître de façon permanente nos entrepreneurs distingués, nos pionniers du monde des affaires, » a signalé M. Gallant. Une belle plaque avec le logo du Temple ainsi que les plaques des 17 premières personnes à être intronisées ont été montées dans la Salle J.-Léonce Bernard, la salle de réunion des bureaux de RDÉE ÎPÉ à Wellington. La Caisse populaire Évangéline-Central a accepté de devenir commanditaire permanent du Temple ainsi que du nouveau prix annuel du Temple, qui remplace le prix Entrepreneur distingué. La cérémonie officielle d’intronisation aura lieu pendant le Gala en mars 2021.

Au cours de l’année 2019-2020, la Chambre a organisé 24 activités sous les thèmes Réseautage, Apprentissage et Partage pour appuyer les membres; 890 personnes y ont participé.

« Sous les thèmes Apprentissage et partage, nous avons organisé des dîners-causeries et des séances d’information sur des thèmes comme les finances, le programme Ignition, les emplois de la fonction publique, les médias sociaux, les ventes et les normes d’emploi. Nous avons aussi organisé une tournée appelée ‘Les affaires au féminin’ qui misait sur les services entrepreneuriaux offerts aux femmes, » a indiqué le porte-parole.

« Au niveau des activités de réseautage, nous avons participé à une réception chez HMS Office Supplies, nous avons fait des réceptions avec les Chambres de commerce de Charlottetown et Kensington, nous avons organisé notre AGA, nous avons tenu deux activités avec le conférencier Luc Pépin de BuroPro Citation du Québec, nous avons collaboré à la promotion du Forum des coopérateurs et nous avons participé au Concours Ignition francophone. »

« Sur la liste des activités récréatives, nous avons organisé notre fête du 10e anniversaire avec le comédien Ryan Doucette, nous avons participé à un souper-spectacle à Abram-Village, nous avons fait de la pêche en haute mer à Rustico, nous avons co-organisé le Tournoi de golf acadien à Mill River pour coïncider avec le Congrès mondial acadien et nous avons fait une soirée de cinéma à Abram-Village et une soirée multiculturelle à Charlottetown. Et bien sûr, nous avons tenu notre très populaire P’tite fête des Fêtes à Summerside en décembre. »

Puisque la CCAFLIPE génère très peu de revenus, elle dépend beaucoup de commanditaires et de partenaires pour l’organisation ou la tenue de ses activités. M. Gallant a donc remercié ces partenaires principaux : le Centre d’action rural de Wellington et le réseau provincial des CAR, le projet LIENS, la CBDC Central PEI, le Centre d’affaires des femmes de l’ÎPÉ, la Banque de développement du Canada, les Chambres de commerce de Summerside, Charlottetown et Kensington, le Comité régional des Jeux de l’Acadie de l’Î.-P.-É., la Caisse populaire Évangéline-Central, HMS Office Supplies, les coopératives de la région Évangéline, le Village musical acadien, et divers intervenants du gouvernement fédéral et provincial.


Source et photo :
Raymond J. Arsenault
Coordonnateur d’activités
Chambre de commerce acadienne et francophone de l’ÎPÉ